Dernier été pour Lisa de Valentin Musso


Dernier été pour Lisa

Valentin Musso

Dernier été pour Lisa est un thriller de Valentin Musso.

En quelques mots

Le meurtre trouble d'une lycéenne, l'enquête de son meilleur ami : Bienvenue à Black Oak, paisible bourgade américaine, où la jeune Lisa a passé son dernier été. Un thriller vraiment très noir, signé Valentin Musso.
On les appelle " les Inséparables " : Lisa, Nick et Ethan, trois adolescents qui grandissent ensemble près du lac Michigan, dans une bourgade du Wisconsin. À la fin de l'été 2004, leur paisible existence vole en éclats : Lisa est retrouvée assassinée sur la plage. Après une enquête bâclée, Ethan, son petit ami, est arrêté et condamné à la prison à vie.
Douze ans plus tard, installé à New York, Nick est devenu un écrivain à succès. Mais les fantômes du passé ne sont pas près de le laisser en paix : contre toute attente, Ethan vient d'être remis en liberté. De retour dans sa ville natale, Nick va devoir affronter l'hostilité des habitants, toujours convaincus de la culpabilité de son ami. Pour innocenter définitivement son ami et parvenir à se reconstruire, il n'aura d'autre choix que de faire la lumière sur la mort de Lisa et de retrouver le véritable meurtrier.

Public

Ce roman peut être lu par des adultes ou de grands adolescents (plus de 16 ans).

Notre avis

Je dois le confesser : c’est la première fois que je lis un roman de Musso. Mais pas de Guillaume. De son petit frère, Valentin.
Je ne sais pas ce que vaut un Guillaume Musso : j’ai entendu autant de bien de ses romans que de mal. Par contre, je peux vous dire que Dernier été de Lisa de Valentin Musso est un pur régal de la première à la dernière ligne.
Il n’y a franchement rien à jeter dans ces 300 et quelques pages. On suit les pérégrinations du héros, Nick, pour découvrir qui a tué Lisa, sa meilleure amie, 12 ans plus tôt, après que l’assassin présumé, Ethan, son meilleur ami, a été libéré par manque de preuves.
On va de surprises en surprises, de vérités en contre-vérités, de rebondissements en rebondissements.
L’auteur passe du passé au présent de manière simplissime : une simple étoile marque le changement d’époque. Et ça passe comme une lettre à La Poste. On suit les aventures de Lisa, Nick et Ethan et des secrets qui les lient jusqu’au dénouement final surprenant, atypique, inattendu comme je les aime.
Le style est simple, sans chichi, ce qui rend la lecture très agréable, met l’histoire au centre et non derrière des phrases alambiquées, des mots prétentieux voire inconnus du commun des mortels.
Si vous n’aimez pas Guillaume Musso, n’écartez pas le livre de son frère. C’est un pur bonheur et il sera dommage de passer à côté à cause d’un simple nom de famille.
Critique d'Olivier Drieux, publiée le samedi 12 janvier 2019

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Newsletter, pour ne rien rater.

Ma dernière adaptation

Me contacter

Nom

E-mail *

Message *